les minuscules

 

La cage

 

Une très belle femme, un accent américain, des traits asiatiques. Des vêtements couture, de longs cheveux parfaitement coupés, des ongles laqués avec goût, des escarpins élégants. À son annulaire, un gros diamant. En face d’elle, le joli fiancé, à l’évidence riche, optimiste et sûr de mériter sa chance. Une belle image. Presque une image de catalogue. Mais ses yeux si habilement maquillés reviennent toujours sur toi. Tes cheveux emmêlés par le vent, ta vieille chemise à carreaux, tes amies doucement enivrées par la sangria. Jamais tu ne comprendras. Jamais tu ne comprendras pourquoi ils sont si nombreux à se laisser enfermer dans ces cages aux barreaux dorés.

<

<