les minuscules

<

la place assise
 
Maman, est-ce que je dois aussi laisser ma place aux gros messieurs ou seulement aux grosses dames qui ont des bébés dans le ventre ?
 
*
 
Non, mais ça va pas de vous lever ?! Vous m’avez bien regardée ?! Je suis encore jeune, j’ai à peine cinquante ans ! ça vous fait plaisir d’humilier les dames, c’est ça ?! Salaud !
 
*
 
Jeune fille, asseyez-vous. J’insiste, les dames ne restent pas debout devant les messieurs, même lorsque ces derniers sont très vieux…
 
*
 
Assieds-toi sur mes genoux, Madame.
 
*
 
Assieds-toi sur mes genoux, salope.
 
*
 
Asseyez-vous, je vous dis ! Je me fous de votre déambulateur, il faut vous asseoir, Madame ! Tout le monde se sent mal à l’aise !
 
*
 
Laisse la dame s’asseoir ! Un peu de politesse, petit con.
 
*
 
Ne vous asseyez pas par terre ! Ne vomissez pas, non plus !
 
*
 
Y a pas à dire, ces gens-là ne savent pas travailler, mais le respect des anciens, ça, ils connaissent ! Y en a toujours un pour te laisser sa place !
 
*
 
Y a pas à dire, les jeunes, c’est plus ce que c’était !
 
 
Les vieux non plus, Madame…
 

 

>