les minuscules

 

La fan zone

 

Sur l’immense écran, de jeunes hommes courent, se passent un ballon, transpirent, saignent, font preuve de courage, parfois de génie, ou se roulent en boule à la moindre touchette. Sur l’immense écran, le pathétique, le magnifique, le politique s’entremêlent. Et aux pieds de l’immense écran, la foule crie, siffle, serre les poings, chante et boit de la bière. La fan zone, c’est une arène où le bon peuple peut à loisir adorer et brûler ses gladiateurs. La fan zone, c’est une place de village où on se parle, où on se touche, enfin. La fan zone, c’est une église où l’on vient prier, s’ennuyer et enfin trouver l’occasion de prendre la main de cette fille tant aimée. On peut détester le football, mais il faut ne jamais être allé à la fan zone pour ne lui reconnaître aucune beauté.

 

<